Logo Logo Ardeur        

  Créer un compte  -  S‘identifier    Accueil - Stats - Jeudi 2 décembre 2021 - 00:52 -
puce Vélo-Passion

ORGANISATIONS
CLUB EN 2022

   SORTIES DU CLUB
   > PRESENCES
   > EN SEMAINE

puce Nederlands

ORGANISATIES
KLUB IN 2022

Reacties van Fietsers

puce Menu Général :

puce Affiliation au Club
puce Au Fil des Années
puce Charte du Club
puce Conseil d'Admin.
   >> P.V. Réunions
puce Fonctionnement
puce Membres
   >> Chall. Louvigny
   >> Ma Saison 2020
   >> Km Annuels
   >> Postes Trav.
puce Météo
puce Partenaires
puce Photos
puce Reportages
puce Statistiques
puce Vidéos
puce Statuts de l'ASBL

puce Evénements
 

puce Décembre 2021

Lu

Ma

Me

Je

Ve

Sa

Di

 

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

 

 

gauche précédent   suivant droite


puce Photos

Index des articles > Pages sites > Résumés 2011

Résumés 2011
Article posté par admin

06/09/2011 - Thibaud LEONARD - Jaune-orange à Lavacherie - Dimanche 04 Septembre

upload/thibaudleonard.JPG


Alors pluie ou pas demain matin? Je me réveille et n\'entend rien sur le vélux bonne nouvelle? Je regarde par la fenêtre c\'est pas le grand bleu mais bon c\'est pas la catastrophe non plus. Je me prépare et me mets en route avec JF (mon voisin).

Nous arrivons à Lavacherie et il y a pas mal de monde, il faut dire que cette fois il s\'agissait d\'une jaune orange multicolore. En effet, Remy avait également invité le club de Givry. Le rapport de force entre les deux clubs était assez équilibré. L\'ensemble des participants s\'élance sur la grande distance de 64kms à l\'exception de Christiane qui préfère faire le petit parcours à son aise.

Comme à son habitude Rémy nous a préparé un parcours assez vallonné sans l\'être de trop et surtout empruntant des routes peu fréquentées tant par les voitures que par nos habitudes cyclos.

Le début du circuit est assez roulant mais bien vite les premières côtes arrivent. Si bien que vu l\'importance du peloton plus d\'une vingtaine de coureurs, celui-ci se cassent en 3 groupes ou chacun trouve sa place. Au sommet, regroupement générale, puis descente sur Wigny. Dans cette longue descente, Jean-Marie crève ainsi qu\'un cyclo de Givry décidemment il était écrit que nous ferions tout de manière équitable. Cerise sur le gateau il y avait une crevaison à l\'avant et l\'autre à l\'arrière,...Pour l\'anecdote, il faut reconnaitre que c\'est l\'équipe de Givry qui a réparé le premier.

Le groupe reprend sa route en direction de Bertogne, Ortho c\'est à ce moment que la pluie décide de s\'inviter, les plus prévoyants décident de mettre leur KW les autres les plus téméraires se disent qu\'il ne fait pas trop...froid et que ca va aller,...

Arrive une succession de côtes qui ont le mérite de réchauffer tout le monde et en plus la pluie commence à s\'arrêter. Nous essayons de monter la dernière côte de Ramont tous ensemble car après c\'est du plat ou descente jusque l\'arrivée.

La troisième mi-temps peut commencer et ce fut réussi. Nous avons trouvé en la personne de Freddy Moreaux un concurent potentiel à notre Marc Ronveaux. Grace à lui nous avons eu l\'occasion à plusieurs reprises de travailler nos abdominaux...

A refaire sans hésiter. Thibaud


30/06/2011 - Jean-François GODFRIN - L’ARDENNAISE Sébastien ROSSELER à Lierneux - Samedi 25 juin 2011.

upload/comitegodfrin.JPG


Samedi 25 juin, 5h25 ! Que fait-on ? On se lève tous, pas pour Danette mais pour ….rouler, voyons ! Je passe prendre José à St-Pierre et direction Lierneux. En route, causeries typiques entres cyclos. Il fait couvert mais sec et j’annonce à José que la pluie est prévue toute la journée sur l’extrême Est du pays. A son grand étonnement, il comptait sur une belle journée !

Nous retrouvons René et Ernst à la cafeteria autour d’un bon café à 6h45 et nous nous inscrivons pour le 130km. Kw or not Kw ? Pour moi aucune hésitation possible, je le pousse au fond de ma poche et c’est sous un ciel des plus menaçant que nous nous élançons, à 7h15 en compagnie de 2 locaux (André et José….)

Dès le départ, et malgré les premières côtes, le train d’enfer est adopté et cela roule un peu en accordéon entre les JO de Vaux et nos acolytes. C’est un petit peloton effiloché qui serpente sur les petites routes calmes mais escarpées nous conduisant vers Grand-Halleux, pied de la première grosse difficulté, la côte de Wanne.

René et moi reprenons rapidement un des 2 « intrus » un peu présomptueux qui filait bon train jusque là, malgré ses craintes répétées de ne pouvoir nous accompagner longtemps ! Ah la sagesse du Président, cela paie !

Au sommet, j’endosse mon KW jaune car au loin, j’aperçois la pluie arrosant déjà les vallées voisines. Le groupe se reforme avant de dévaler de Wanne vers Stavelot. Ernest s’envole encore un peu mais je le rejoins peu avant la ville du célèbre carnaval. Dilemme à l’entrée de Stavelot : monter le Stockeu ou emprunter un itinéraire bis, prévu aussi par le parcours ?

Dès le départ, je pensais secrètement « me le faire » mais personne ne manifestait son envie de souffrir sur cette pente de « liège...nde ». Pour moi pas d’hésitation et je me lance aussitôt à l’attaque du célèbre mur ! Ernest hésite un peu puis embraye à son tour suivi de René : « Quand on aime, on ne compte pas ! ».

Dans la montée, je reviens sur 2 « baudets » vus au départ, et partis ½ heure avant nous : André Petit et Jacques Gouverneur entretiennent leur longue haleine en vue de P-B-P !
La côte est impressionnante : entre 10 et 14 % tout le temps avec 2 murs à +/- 20% (???). Ma roue arrière, par 2 fois, patine sur le tarmac mouillé ! Enfin, j’aperçois la stèle au nom de notre idole des années 70 ! Je ne peux m’empêcher de m’y arrêter et de penser à ses folles chevauchées sur SES routes ! Encore merci Eddy pour ces grands moments offerts au cyclisme belge !

Plus qu’à descendre maintenant ! Et pas vite au vu des routes et de la bruine. Le reste de la troupe a choisi l’itinéraire plus léger et a donc de l’avance sur nous. Nous roulons alors vers Ligneuville, premier ravito, km 39 et déjà 900m de dénivelé! Nous y retrouvons les 3 autres mousquetaires. C’est le moment choisi pour mettre les coupe-pluies !

C’est donc sous la pluie et par 10-11°C que nous repartons à l’assaut ... des pays rédimés au travers de longues forêts, sur des petites routes désertes et tranquilles mais souvent en longs faux plats usant pour les organismes !

José C. nous offre une frayeur, il stoppe le groupe pensant à la mort de son dérailleur : plus de peur que de mal, fausse alerte et on repart vers Ondenval. Montenau... Born...Rodt défilent ensuite et nous offre des beaux panoramas.

L’autre José (de Lierneux celui-là) nous gratifie d’un commentaire perpétuel sur le parcours (qu’il a fléché), une belle leçon de géographie, d’histoire et de sciences à la fois !

Un petit train de la Redoute nous reprend et entame un forcing qu’Ernest entretien de temps à heure. En vue du second ravito de Beho nous laissons filer : la route est encore longue et difficile !

Nous dévalisons l’échoppe du garage de Beho (km 75) : gaufres, pain d’épices, et autre gâteries sont englouties, c’est qu’il nous faut des calories sur ces routes et par ce froid. Lentement je commence à en avoir plein....ul et il nous reste encore 55 bons km ! La suite s’annonce plus roulante jusque la région d’Houffalize, paraît-il ! Nous allons voir.

Le relief est moins difficile mais la pluie ne nous quitte pas. Nous revenons via Courtil, Baclain et Montleban pour arriver à Dinez. Là nous plongeons sur l’Ourthe avant de remonter de nouveau pour atteindre Wibrin et notre 3ème ravito (km 95). Nous ne nous éternisons pas et apprécions enfin un passage plus au sec. Notre guide local nous informe des côtes restantes et des dégâts occasionnés par les ... castors sur les forêts locales.

Allons-y, on reprend par la côte du bois St Jean vers Chabrehez, belle montée grimpant, par pallier, sur plus de 7km au travers des beaux massifs forestiers. « Attention, là ce sont des barrages construits par les castors », s’écrie notre prof de science. « Là-bas, c’est le château de....chauffé par 42 poêles à bois ! Le proprio était aide de camp du roi, SVP ! Et la comtesse reconnaît tous ses cerfs ! » Pourvu que l’on ne rencontre pas les 80 chasseurs !!!!

Nous traversons Chabrehez, et sa petite grimpette annoncée. Ensuite nous atteignons Les Tailles et le sommet du plateau. Ouf ! Plus que 20km assez faciles pour redescendre vers Lierneux. Mais nos 2 intrus ont disparu ! Nous rentrons donc à notre aise tous les 4 par Bihain, Ottré et Joubiéval. La dernière côte vers Verleumont est sans soucis mais la dernière descente est fatale à la roue avant d’Ernest qui perse un pneu à l’entrée de Lierneux.

Il ne pleut plus et nous sommes contents de notre journée : 132km, 2100 D+, beau parcours sur des routes peu fréquentées. Nous apprendrons, autour d’une collation appréciée, que notre guide avait été victime d’une fringale et avait dû nous laisser filer ! ....Le silence est d’or me disait mon grand-père !

Jief1


26/06/2011 - Bernard CLAUSSE - Ardèche 2011.


upload/avatarbernardclausse.JPG


Après 4 jours passés à descendre la France avec Guy Dom de Bougnimont, Guy Dom de Bêche et Marylène que je laisse partir à l’ascension du Ventoux (réussi le vendredi 17) je me retrouve le jeudi 16 juin à Tain l’Hermitage, seul, pour la journée. Je rejoins Tournon, au pied de l’Ardèche. Mon intention est d’aller à Saint-Félicien pour goûter un peu aux prémices de l’Ardèchoise. Pour cela je me décide à rejoindre Lamastre à 33 kms de Tournon par un petit col de 12 km pour une petite mise en jambes. La route est belle, bordée de paysages magnifiques. J’y rejoins quelques cyclos engagés sur les 3 jours. A Lamastre, je prends mon temps : salade fromagère, rosés et café. Tout est bien ; je jette un coup d’œil au ciel, de nombreux nuages s’assemblent au-dessus de nos têtes. Je reprends la route vers Saint-Félicien, j’y croise des cyclos d’Arlon. Ciel de plus en plus noir. Arrivé à 5 km de ma destination, l’orage se déchaîne, soutenu par un vent d’enfer ; je cherche un abri et ne trouve rien d’autre qu’une cabine WC sur un parking dans laquelle je vais rester 45 minutes : situation cocasse mais….Je reprends la route mais arrivé à Saint-Félicien de nouvelles pluies me tombent sur la tête. Le village est désert et je suis contraint de rejoindre directement notre lieu de séjour, trempé de la tête au pied. Mes compagnons m’y rejoignent vers 19h30 après avoir été chercher leur dossier à Saint-Félicien . Première frayeur : José a perdu son enveloppe contenant sa puce et son dossard, nous ne la retrouverons jamais.
Le lendemain, vendredi 17 juin, je propose à l’équipe de refaire mon parcours de la veille. Accepté à l’unanimité, celui-ci ne les déçoit pas. Une bonne randonnée de « chez nous » avec quelques petites bosses bien ardues . Nous repassons par Saint-Félicien où les dons de négociateur de José font qu’une nouvelle puce lui est redonnée sans trop de difficultés. Après un repas et quelques verres pris sur la place, nous regagnons notre gîte à très bonne allure pour certains. Discussions, verres de l’amitié et pétanque nous feront passer une bonne fin de journée.
Samedi 18 juin, lever tôt : il tombe des cordes. Nous avions décidé de partir et de revenir à vélo pour ne prendre qu’une seule voiture. Nous sommes refroidis avant le départ et trempés après quelques kms. Des files de voitures se forment aux entrées des parkings ; nous nous faufilons et n’arrivons que 10 minutes avant le départ. J’enrage, descendre des kms sous la pluie, très peu pour moi ! La première ascension suivie de la descente vers Lamastre me conforte dans mes idées : s’il continue à pleuvoir, je coupe au court. (Mal)heureusement la pluie s’arrête et je pars sur la Volcanique accompagné à ce moment du seul José. Cols des Nonières et de Mézihac sont avalés à fière allure. Au sommet du dernier cité, nous retrouvons Marc et Marie-Paule avec qui nous ferons le reste de cette Volcanique (176 km et 3200 de dénivelé). Un fort vent souffle sur le chemin du Gerbier de Jonc, pour moi ce sera la partie la plus dure de la journée. Une longue descente nous amène au pied du col menant à Saint-Agrève, mais pas de problèmes, les jambes tournent. Rochepaule et une mauvaise route nous conduisent vers le petit nouveau de l’année : le col de Lavouvesc, 10 km pour remplacer le retour par le col du Buisson et ses 15% de pente. Beaucoup plus simple et moins dur. Une longue corniche de 8 km à flanc de montagne nous fait découvrir le plus beau paysage de la journée avant le retour vers Saint-Félicien
Tout le monde est déjà là : Dany et Jean-François ont fait eux aussi la Volcanique mais à un rythme plus élevé que le nôtre ; Jean-Claude et Thibaut se sont dirigés vers les Boutières (135 km et 2200 m de dénivelé). Aucun problème pour l’équipe. Nous retrouvons aussi le bande à Ernest revenue de leurs 3 jours de rando, hormis la pluie pas de problème pour eux.
La ligne d’arrivée passée, Marie-Paule se rend compte que sa puce s’est détachée de son enveloppe et s’est perdue dans la nature : pas de temps chronométré pour elle ! discussion et peut-être solution plus tard ? Après un petit repas pris sur place, retour à vive allure à la « maison » pour un total de 206 kms.
Que dire d’autre, sinon que l’ambiance fût encore cette fois des plus chaleureuses, repas en abondance et boissons à volonté : personne n’est mort de soif n’est-ce pas JC et M ? Rires à gogo ont émaillé ces 4 jours. Que de bons souvenirs. Peut-être à l’année prochaine ?


16/05/2011 - Claude PAUL - Les Gorges du Loup à Weyler les 14 et 15 mai 2011.


upload/paulclaude.JPG


Le club a eu la délicate attention de m’offrir un Bongo « week-end à Weyler » à l’occasion de mon anniversaire. Malheureusement, la nuitée et le petit déjeuner n’étaient pas compris !
C’est avec René et Jérôme que débute ce mini trip des Gorges du Loup. Il est 6h30, nous sommes le samedi 14 mai, le temps frais du matin ne nous empêche pas de rêver à une journée ensoleillée. Pendant le trajet, les anecdotes se succèdent mais « une » reste mémorable … surtout pour Jérôme.
Il y a quelques années, lors de cette même randonnée, lui le « fou de foot » avait dû interrompre la finale de la Cup pour nous dépanner sur la N4. La jauge de la Nissan qashqai était déjà pâlotte au départ de Vaux ; l’éternel optimiste de René, la confiance en sa mécanique lui suggèrent d’emprunter l’E25 et de revenir par Martelange. Mauvais choix, à la hauteur d’Attert, les premiers hoquets japonais apparaissent avant le hara-kiri et le SOS lancé à Jérôme …
Sur place au zoning vers 7h05, nous négocions une tasse de café avec le président de Weyler, en attendant les arrivées de José, Thibaud, Ernest, Jief1, Dany et Bernard Clause. Nous sommes accompagnés de quelques cyclos en attente d’un groupe … départ vers 7h40. Le début du parcours roulant, impose naturellement un rythme soutenu au peloton ; les relais sont sages mais efficaces jusque la première difficulté. Dany qui a opté pour la tenue d’hiver, va le regretter ; le pourcentage et la longueur des côtes réchauffent très vite les organismes et c’est la veste grande ouverte que la mobylette franchit le premier sommet.
Après une quarante de bornes, voilà le premier ravitaillement qui est aussi l’endroit de la séparation des vélo-passionnés : José, Thibaud et Ernest continuent sur le 150 km et le reste du groupe, pour des raisons diverses, se contente du 115 km. La cadence est toujours régulière et l’attention au maximum afin de deviner les traces de chaux à certains endroits. J’apprendrai par la suite qu’un membre de Virton a effectué 30 km en plus sur la grande distance !
Un endroit que tous les randonneurs se souviendront, c’est la longue bosse, méconnue par beaucoup, juste avant le second ravitaillement. C’était la dernière véritable difficulté de la journée car le reste du parcours, bien que vallonné, est raisonnable.
Midi vient de sonner et nous sommes déjà de retour de notre balade de 4h30 chez nos voisins luxembourgeois. Jérôme qui effectuait sa première longue sortie de l’année, récupère en sirotant du coca. Les vieux briscards, habitués sur ces distances restent fidèles au breuvage de l’abbaye d’Orval.
Rendez-vous est fixé au lendemain.

Dimanche 15 mai, je suis à l’affût en sortant du garage car René m’avait prévenu : « soit je t’accompagne en voiture, soit je rejoins Weyler à vélo, soit je reste au lit ». Pas d’animation au 8 rue du moulin, je pars sous une pluie battante, la conscience tranquille en éliminant déjà une possibilité.
Même endroit, même heure que la veille mais pas de café … dommage.
Notre grand Guy est déjà sur place et nous sommes très vite six du club : Damien, José, Thibaud et le régional Guy Lecoq. Le temps clément à mon arrivée est déjà changeant, la pluie arrive. Nous retardons notre départ de 15 minutes et c’est sous un beau soleil que nous quittons le zoning. Toujours pas de René, je présume à ce moment qu’il est toujours dans les bras d’Orphée. C’est sans compter sur la perspicacité de notre président car après quelques kilomètres de balade, José l’aperçoit au sommet d’une petite bosse. L’explication est simple, il est parti plus tard que prévu et il a suivi les flèches à l’envers depuis Habay. C’est d’ailleurs jusque Habay qu’étaient concentrées les difficultés du parcours avec notamment la jolie traversée de la forêt …jolie pour les yeux mais coriace pour les jambes !
Belle matinée, agréable balade entre copains, les anecdotes se succèdent … tu te souviens de …, c’est ici que l’on a chassé pour revenir sur un groupe…, les blagues, les rires.

upload/111.png


Le groupe est toujours au complet pour la dégustation de notre breuvage favori ; ce rituel fait aussi partie de la journée d’un cyclo et ne serait-ce pas le moment le plus agréable ?
Vivement le week-end prochain pour d’autres aventures.


26/04/2011 - Thibaud LEONARD - Prouvy...


upload/thibaudleonard.JPG


Beau long week-end vélo qui se termine par une randonnée à Prouvy en l\'honneur de Michel Gillardin (membre décédé du club de Jamoigne). Notre club est une nouvelle fois fort bien représenté avec 19 unités. Pour l\'anecdote nous serons, comme la semaine précédente, le premier club en terme de participation. La majorité des membres s\'élanceront sur la grande distance 80kms.

A 8h00 précise, René rentré la veille de vacances, donne le \"GO\" du départ. Un long peloton jaune - orange se met en route au sein de celui-ci, 2 nouveaux futurs membres (Jean-Francois et ??) il y a également d\'autres cyclos qui intégreront le groupe au fur et à mesure des kilomètres. La première partie du circuit est franchement très roulante et sans réelles difficultées. Le groupe reste compacte et adopte un rythme assez soutenu sur les parties roulantes et un tempo plus \"light\" lorsque la route s\'élève. Tout se passe parfaitement jusqu\'au moment où nous arrivons sur la route entre Jamoigne et Les Fossés. C\'est à ce moment, que ma chaîne m\'abandonne. Je suis fort heureusement aidé par 4 autres vélo-passionnés ( José la science, Jief1, Claude et Jief3 - le nouveau). José est à la man½uvre et nous guide afin d\'effectuer la réparation. Tout le monde écoute et il ne faudra finalement que 5 bonnes minutes pour réparer.

Nous, voilà donc prêts pour nous remettre en route et rejoindre le ravitaillement. Tout le monde prend son relais si bien que nous y sommes finalement bien vite. En arrivant, je constate que les autres Vélo-passionnés sont là. Belle solidarité qui démontre une fois encore que l\'ambiance cette année est exceptionnelle. Nous prenons le temps de discuter et manger un morceau puis nous remettons en route. La seconde partie du parcours sera un peu plus vallonnée avec les côtes de Warmifontaine, Grapfontaine, Notre-Dame.

Le tronçon de Notre-Dame à Moyen fut avalée à une vitesse incroyable \"histoire de remettre la moyenne à niveau\" dixit René. Ensuite, les premiers ont levés un peu le pieds afin que ceux qui étaient restés à l\'arrière puissent revenir et permettre un retour groupé.

Encore une fois, une très bonne ambiance qui dura également durant la troisième mi-temps. La semaine prochaine peut-être franchirons-nous le cap des 20 pourquoi pas...


04/04/2011 - Thibaud LEONARD - Beau week-end jaune-orange.


upload/thibaudleonard.JPG


Ce samedi, nous devions organiser nos 2 premières randonnées de la saison à savoir le matin \"La Gilbert Guillaume\" en Audax et l\'après-midi 3 randonnées variant de 26,54 et 79kms. Contrairement à l\'année dernière la météo était avec nous, on nous annoncait une journée presque estivale et ce fut bien le cas.

D\'habitude, je faisais les 2 randonnées mais cette année ce ne fut pas possible donc afin de faire tout de même une bonne distance je décide de partir et revenir en vélo celà me fera 115kms. Je quitte la maison vers 7h25 afin d\'arriver à Vaux dans les temps. Quel bonheur de rouler avec de telles conditions climatiques. Peu après Bernimont, je me suis fait rattrapé par Jief2 et nous continuons tranquillement en direction de Vaux. Jusque là, nous bénéficions d\'un beau soleil quand une fois arrivé à Bercheux nous étions en pleine purée de poix.

Le départ, cette année ce faisait du \"Bar à Thym\", lorsque nous arrivons il y a dèjà pas de cyclos super! Je m\'inscris et ensuite prend une tasse de cagé offerte par le club. Un brin de causette et il est déjà temps de se mettre en route. Nous démarrons en direction de Rosière la Petite grande ligne droite impressionnant de voir la taille du peloton. Nous sommes un peu plus de 70 cyclos (beau succès). Après Rosière, nous grimpons jusque la Barrière pour ensuite nous lancer en direction de Cobreville et de la première côte sérieuse de la journée. Ensuite passage par Remoiville et arrêt au cimetière pour quelques minutes en souvenir de notre membre disparu \"Gilbert Guillaume\".

La randonnée continue par une descente pour arriver à Remichampagne. Viens ensuite la possibilité pour certains de choisir la petite distance mais cette année contrairement à l\'an passé peu de cyclos ont choisi cette option. Nous gardons donc pratiquement intacte notre peloton. Ensuite succession de villages pour arriver à un sommet de la randonnée Villeroux. Nous pouvons à présent profiter de kilomètres assez \"faciles\" avec notamment la route du Laval et ensuite la route d\'Amberloup en direction de Moircy où nous allons avoir un ravitaillement on ne peut plus copieux. Jugez plutôt: Tartines fromage, jambon et soupe à l\'oignon ainsi que boisson rafraichissante. Le tout dans une cour de récré ou des bancs avaient été placés afin de permettre une meilleure récupération. Bravo pour l\'accueil.

L\'ambiance est bonne et il faudra même un donner un coup de sifflet pour rappeler qu\'il nous reste encore un peu de route avant d\'être rentré. Nous nous dirigeons en direction de Freux puis de Séviscourt. Ensuite longue côte pas trop pentue pour arriver à Ourt. Pour ensuite effectuer une boucle du côté de Libramont (Presseux, Libramont, St-Pierre, Flohimont, Sberchamps et Ourt). Nous revoila à Ourt, nous pouvons à présent filer sur Sainte-Marie, petite côte qui fait mal aux cyclos un peu \"justes\" puis ce sera assez roulant jusque Longlier où nous attendra la dernière difficulté la côte de Molinfaing à cette côte toujours en fin de parcours pas facile...Au sommet, le groupe est resté pratiquement ensemble à part l\'un ou l\'autre mais nous sommes à présent rentrés. Belle randonnée, bien encadrée avec voitures ouvreuse et suiveuse ainsi que moto pour bloquer les carrefours et...le beau temps. On resigne sans problème pour la même chose l\'année prochaine.

Ce dimanche, la météo était un peu moins clémente mais la pluie tant annoncée n\'était toujours pas là tant mieux. Nous sommes 10 au départ de Vaux pas si mal surtout un lendemain de veille... nous démarrons directement par la côte de Wideumont-Gare pas simple mais le rythme est bien adapté pour que tout se passe bien un peu avant le sommet André nous rejoint. De Wideumont, nous allons vers Laneuville, Bougnimont et sa belle allée boisée pour ensuite nous diriger en direction de Freux. Là une unité vient s\'ajouter à notre groupe. Il s\'agit de Bernard Willième qui en avait profité pour faire la grasse matinée...

Nous passons tout près des étangs de Freux magnifique endroit puis la longue côte dans les bois qui nous fera basculer sur Remagne. Ensuite ce sera une partie de parcours assez roulante jusqu\'au carrefour de Bonnerue là nous attend la côte du bois de Morhet. Belle côte un peu sinueuse avec des pourcentages raisonnables. Au sommet, nous allons vers Beauplateau puis Gérimont, Tillet, Tonny, Trois-ponts, Amberloup et Sprimont. Endroit choisi pour faire un petit break. Le soleil timide est toujours là et toujours pas de trace de la pluie parfait. Le temps de grignoter une barre ou deux, de parier sur le vainqueur du Tour des Flandres et d\'avoir une petite démonstration de la nouvelle pompe d\'Ernest nous pouvons nous remettre en route. Direction le Laval via sa belle petite route sinueuse avec le bruit du ruisseau juste à côté. De là, nous irons en direction de Chisogne, Acul où nous attends une longue côte au sommet regroupement puis direction Magerotte, Morhet, Remience et Vaux.

Pour certains apéro pour d\'autres il faudra encore attendre un peu et le retour à la maison.

A la semaine prochaine - Thibaud


22/03/2011 - Jean-Frédéric GERARD - La José Cambrai, mon premier 200...

upload/JF2.JPG


6h45 Arrivée à Villance. Les inscrits du site sont bien présents sauf mon conseiller Thibaud. Je demande à José la cause et il me répond qu\'il nous rejoindra à Neuvillers.

Vu que je ne suis pas natif de la région et que mon sens de l\'orientation est très limité, je vais avoir un peu de mal à vous reconstituer le parcours!!!! Désolé d\'avance et merci pour votre compréhension ;-)

7h00 Ca y est nous démarrons. Nous sommes un bon groupe: une quinzaine (si je ne m\'abuse)... Arrivé à Ochamps, Bernard nous rejoint ensuite, Thibaud, Ben et Jérôme (le petit-fils de José) suivi de Damien quelques kilomètres plus loin. Voilà, le groupe est au complet. Nous sommes 23 cyclos à rouler de bonne allure.Les côtes s\'enchaînent et la cadence ne diminue pas!!!!!

Nous arrivons à Etalle (premier ravito). A peine le temps de regarder à mon problème de frein et de me désaltérer que nous reprenons la route direction Orval. Quelques kilomètres plus loin, Ben dit \'\'la mobilette\'\' nous quittera pour rentrer chez lui. (Il nous apprendra le lendemain qu\'il terminera la randonnée avec 140 km au compteur. Ce qui est déja très bien!) Pas de chance pour lui, il a raté la partie la plus roulante du parcours.

Chemin faisant, certains membres du groupe prennent de l\'avance ou pour d\'autres du retard. Mais le principal est que les vélo-passionés restent soudés. Nous arrivons à Orval pour le deuxième ravito. Après une petite pause terrasse et une bonne tartine, nous remontons sur nos machines pour attaquer le tronçon le plus dur (sauf le petit-fils de José qui doit nous quitter parce que le boulot l\'attend...). En ce qui me concerne la reprise à froid est un peu difficile. Je pense que je ne suis pas le seul parce que quelques kilomètres plus loin, Damien devra renoncer à son plus grand regret j\'en suis sur. Cepandant, nous continuons notre route en gardant une bonne allure.

Arrivé à Bouillon, nous entamons la longue montée vers Corbion. Jean-Michel, malgré son manque de sommeil, nous imposera un très bon rythme. Une fois à Corbion, nous prendrons la direction de Sugny pour rejoindre le troisième et dernier ravito. C\'est au moment de repartir que nous voyons le groupe de la team de Lux qui arrive. Pour les absents, ils étaient partis une heure après nous!!!

Contrairement à Orval, nous reprenons la route avec une longue descente. Nous passons par Membre puis Vresse et là, nous entamons la belle côte de Petit-Fays. En voilà une qui fera mal à plus d\'un sur cette fin de parcours! Les vélo-passionés et quelques autres cyclos s\'attendront au sommet pour parcourir groupé les 25 derniers kilomètres. Pas très loin de l\'arrivée, la dernière côte me fera beaucoup de mal. Plus moyen de me mettre debout sur mon vélo... José en rigolera même. J\'espère que je n\'étais pas le seul :-)

Nous arrivons à Villance après 8h30 de route et un compteur affichant 208 km et 24.5 de moyenne. MISSION ACCOMPLIE ET RENDEZ-VOUS A L\'ANNEE PROCHAINE


20/03/2011 - Thibaud LEONARD - La José Cambrai 2011

upload/thibaudleonard.JPG


Si on parlait de vin on pourrait sans aucun doute dire qu\'il s\'agit d\'un grand cru. Il y a eu une grande participation tant au niveau global de la randonnée qu\'au niveau de notre club. Jamais de mémoire, pour le club de Vaux, ce chiffre de 11 ne fut atteint. Certes tout le monde n\'est pas allé jusqu\'au bout mais la participation a fait plaisir à tout le monde.

J\'avais finalement décidé de partir de Neuvillers et d\'aller à la rencontre du groupe comme d\'autres Vélo-passionnés: Bernard C, Bernard W et Damien. Il est 7h05 et je démarre de la maison. Il fait frais mais la météo annonce une journée sans pluie ce qui est franchement une bonne nouvelle.

Lorsque j\'arrive au carrefour pour aller en direction d\'Ochamps, un canari traverse la route, il s\'agit de Bernard C. nous n\'aurions pas su faire mieux au niveau timing. Nous discutions tout en nous dirigeant en direction d\'Ochamps. Nous nous demandons où nous allons apercevoir le groupe. Ce ne sera pas bien loin en fait, en plein milieu du village d\'Ochamps. Je jette un oeil rapide et il y a comme prévu beaucoup de jaune dans le peloton super. Nous sommes à ce moment une petite vingtaine au total dont 9 vélo passionés (José, Claude, René, Jief2, Dany, Bernard C., Jean-michel, et moi). Jean-Michel qui pour la petite histoire se lance dans l\'aventure après une nuit blanche, il a en effet quitté le travail à 4h00 du matin - quel courage il en a de la motivation. Dans la côte d\'Ochamps, notre reporter René filme, il se laisse gentiment décrocher afin de prendre l\'ensemble du groupe. Au sommet de la côte, une nouvelle unité vient s\'ajouter il s\'agit de Bernard W.

A présent direction, Neuvillers au loin nous apercevons un premier cyclo. Nous le rattrapons dans le village. A la sortie de Neuvillers, notre copain Damien nous attends. Il prend le train en marche également avec comme objectif d\'aller le plus loin possible. José se charge d\'organiser le tempo dans le groupe. Il essaie que le rythme ne soit pas trop élevé dans les côtes et plus soutenu sur le plat. Les kilomètres défilent nous descendons sur Grandvoir, traversé du village calme à cette heure puis direction le village voisin Petitvoir.

Nous nous dirigeons à présent sur Neufchâteau, le groupe reste compact et à ce moment de la course il y a de nombreux volontaires pour aller tirer devant. De Neufchâteau, nous allons escalader la côte de Balaclava. Premier test pour voir l\'homogénéité du groupe côte assez longue et avec un pourcentage moyen. Au sommet tout le monde est là, parfait. Notre marche en avant peut donc reprendre. Les habitués commencent à penser à ce qui les attends... la forêt d\'Anlier et ses côtes pentues à répétition. Là, rien à faire chacun monte à son train et c\'est mieux ainsi. Lorsque le toboggan est enfin terminé, regroupement général pour se diriger vers Habay.

D\'Habay nous empruntons la grand route en direction d\'Etalle où nous avons notre premier arrêt. Le rythme est soutenu sur cette portion roulante et les kilomètres défilent. Nous y sommes, je jette un oeil sur le compteur 73kms un bon tiers et pour le moment tout va bien. Bernard W nous quittera ici pour rentrer seul sur Libramont. Il effectuera au total 140kms en forme le Ben!

Après un arrêt de 10 bonnes minutes nous redémarrons en directions Croix-Rouge. Il n\'y a plus trop de difficultés et le groupe avance à bonne allure. Au carrefour de Croix-rouge, nous prenons la piste cyclable. Belle piste de 7/8 kms qui nous mène en direction de Virton. José veille toujours à ce que l\'allure du groupe soit soutenue. Direction Meix-devant-Virton, tout va pour le mieux jusqu\'à présent je commence à penser à la côte de Meix quand soudain...CREVAISON. Il s\'agit de Damien - la première de l\'année. La plupart du groupe s\'arrête le temps de la réparation puis on redémarre. La côte est avalée à un bon tempo au sommet le rythme repart. Un peu plus vite que d\'habitude et finalement il y aura une petite cassure suite à la descente de Meix. Nous sommes un petit groupe derrière notre mobylette \"Dany\". Comme les quelqu\'uns du groupe je serre les dents, incroyable comme il est en forme. Claude et moi étions vraiment heureux de voir Orval, lieu de notre ravitaillement. Vu les bonnes conditions climatiques nous décidons de prendre le repas à l\'extérieur. Service impeccable et rapide comme chaque année - un vrai plaisir.

Etonnement toujours pas de nouvelle du groupe des costauds qui étaient partis une heure après nous. Nous redémarrons à froid par la longue côte de Florenville. Pas facile de reprendre comme celà. Ce sera d\'ailleurs sans pardon pour notre copain Damien. Il préférera en rester là et s\'arrêter à Florenville. Le reste du groupe continue en direction de Bouillon. Cette portion du parcours me parait toujours difficile. La route ne monte pas très fort mais pendant longtemps les organismes sont déjà bien fatigués et puis il y a souvent du vent. Ce sera d\'ailleurs le seul moment ou nous serons un peu mal organisé au niveau du groupe. Je m\'accroche en pensant à la longue descente sur Bouillon, nous y voila parfait soudain...CREVAISON il s\'agit d\'un cyclo d\'Anvers qui effectue le BRM en préparation Paris-Brest-Paris. Quelques minutes d\'attente puis nous repartons en direction de Bouillon. Après le pont nous pensions entamer la longue côte de Corbion (7kms) mais il y avaient quelques cyclos de notre groupe, qui avaient continué, à l\'arrêt pour une...CREVAISON.

Nous repartons enfin, la montée se passe bien mais on commence à sentir que la fatigue arrive et sans devoir vraiment discuter tout le monde reste au même tempo parfois c\'est simple le vélo. De Corbion, nous prenons la direction de Sugny là-bas nous aurons droit à notre dernier arrêt de la journée. Comme chaque année, nous sommes également bien accueillis. Le temps de boire un verre et reprendre un peu des forces et puis nous repartons pour les 40kms de la journée. En sortant, nous voyons enfin le train \"vert\" voilà les costauds.

Belle descente en direction de Vresse et ensuite ascension de ce qui reste pour moi l\'une des plus belle côte de la région. La côte de Petit-Fays, cette côte ressemble à un vrai petit col. Là ce sera du chacun pour soi rien à faire pas possible de garder un groupe soudé. Au sommet tout rentre cependant dans l\'ordre. Il nous reste encore à traverser Monceau, Graide.

Après Graide, il nous reste la dernière grosse difficultée de la journée avec la côte d\'Opont. Difficile côte surtout après plus de 195Kms. Il nous reste à présent à filer sur Villance. Les discussions vont bon train. Avec une satisfaction générale d\'avoir pu effectuer ce beau parcours exigeant en ce début d\'année. Un grand bravo à Jief2 qui a réussi son premier 200kms. Bravo également au 2 dames du groupe Marie-Laure et Murielle.


09/03/2011 - Bernard CLAUSSE - Les bosses de la Semois.


upload/avatarbernardclausse.JPG


Rendez-vous à 8 heures à Gribomont pour un 80 km (BAD). Un peu « maso » j’ai décidé de partir à vélo, donc départ domicile à 7 heures. Il fait vraiment froid à cette heure-là ! Sur la ligne de départ, 8 vélo-passion m’attendent (claude, josé, rené, thibaut, dany, jf2, jean-michel, et Jérôme) Direction Orgeo et Bertrix d’où nous plongeons vers Mortehan (décidément, il ne fait vraiment pas chaud) Nous empruntons en sens inverse les « boucles de la Semois » donc un bonne côte à la sortie de Mortehan et quelques bosses avant Dohan où nous tournons à gauche ; un col de 4 km nous emmène vers Muno et la France. Les conversations se font et se défont au gré des kms. C’est à Pure que Dany commence son « petit malin » : déjà qu’il n’avait que le petit plateau à l’avant pour mouliner à qui mieux mieux, (il a même enlevé le câble ) voilà aussi qu’il nous déclare que les vitesses ne passent plus à l’arrière ; une escouade de mécanos s’activent autour de l’engin, rien n’y fait, le câble est bloqué ; et notre Dany de poursuivre avec une vitesse. Mais rien ne l’arrête, la sévère côte pour rentrer en Belgique, il la passe en tête. Arrivé au ravito à Fontenoille, pas de solution là non plus, alors de peur que le câble ne s’emmêle dans son unique vitesse, il le coupe ! Nous reprenons la route vers Florenville via Saint-Cécile, Chassepierre, Laiche. Izel et Moyen voient passer la caravane jaune et noire. La traversée de la forêt vers Notre-Dame étire un peu le groupe qui se reforme pour atteindre Straimont, Martilly et la salle « le Rivoli ». Une première rando BAD qui portait bien son nom : les bosses de la Semois se sont succédées tout le long du parcours ; pour tous un bon 84 kms, pour moi 98 kms et pour Dany un nécessaire passage chez un mécano breveté.

06/03/2011 - Thibaud LEONARD - \"Les Bosses de la Semois - COUSTEUMONT

upload/thibaudleonard.JPG


Nevraumont deuxième randonnée organisée à laquelle nous participons. D\'après la rubrique présence de notre site nous devrions être un groupe de 10 cyclos. Je démarre de la masion à 7h30, et lorsque j\'arrive à Gribomont, je constaste qu\'il y a déjà beaucoup de Vélo-Passionés et que je suis dans les derniers. En réalité, j\'étais le dernier,... pour respecter l\'adage \"c\'est toujours le plus prêt qui arrive le dernier,...\".

Il fait frais, -3 degrés mais la météo nous annonce du soleil pour toute la journée et c\'est donc confiants que nous entamons notre journée vélo. Sont présents: Claude, René, Jean-Michel, Dany, José, JF2,Bernard C, Jérome et moi-même. Manquait uniquement à l\'appel André H. Damien et JF1 se sont eux élancés sur une plus petite distance.

Les premiers kilomètres sont relativement faciles à part la petite côte pour sortir de Gribomont. Il n\'y a rien de trop méchant jusque Morthean, à partir de là nous allons avoir une série de côtes qui vont avoir le mérite de nous réchauffer la plus longue et la plus difficile des trois étant pour moi la côte des 4 chemins. Longue côte avec un superbe revêtement des pourcentages réguliers entre 3% et 7% cependant le rythme imprimé par les premiers est soutenu et donc il faut s\'accrocher heureusement les bonnes nouvelles arrivent et nous apprenons qu\'une fois que nous serons au sommet nous aurons un long moment de repos. En effet après la côte des 4 chemins nous descendons sur Muno et ensuite nous nous dirigeons en direction de la France. Certains pensent que nous allons devoir monter la côte de Pure mais finalement les organisateurs nous dirigerons en direction de Matton. Puis nous aurons une longue côte assez difficile avec un passage à 11% au début et un vent contraire qui n\'arrange rien. Heureusement, le ravito va arriver quelques kilomètres plus loin et celui-ci sera copieux et varier. On essayera de réparer le vélo de Dany qui avec un problème avec son cable de dérailleur mais malheureusement nous n\'y parviendrons pas. Il devra donc achever la randonnée avec un pignon fixe. En ce qui nous concerne nous n\'avons pas remarqué de différence. Dany est déjà en super forme en ce début d\'année et malgré cet handicap il est parvenu sans souci à terminer en venant même rechercher les copains au sommet des côtes les plus difficiles.

Après le ravito, nous avons encore eu une série de côtes moins longues que dans la première partie du circuit mais avec le vent celles-ci faisaient mal. Nous avons eu droit aux côtes de Florenville, Moyen, Straimont, Martilly.

Une bonne troisième mi-temps suivi d\'un premier repas en relation avec le challenge provincial qui consiste à participer à 10 randonnée cyclo ou VTT par 10 clubs participants différents. Cette année nous étions 4 à représenter le club et de l\'avis unanime nous étions tous heureux et près à recommencer l\'année prochaine en espérant que nous soyons encore plus nombreux...

A samedi, Thibaud


27/02/2011 - Thibaud LEONARD - Entrainement du dimanche 27 février

upload/thibaudleonard.JPG


Nous sommes 4 Libramontois à partir du rendez-vous à 8h30 en direction de Neufchâteau. Nous avons le vent plein dos pas de souci nous serons à l\'heure. Lorsque nous sommes dans la côte de Neufchâteau nous apercevons le train jaune qui lui venait de Vaux-sur-Sûre le timing était donc pratiquement parfait.

3 autres clubs de la région sont également présents, il s\'agit de Neufchâteau, Cousteumont et Bouillon. De notre côté nous sommes un beau peloton comme tous les dimanches depuis un mois. Nous sommes tous présents pour participer à une randonnée \"Audax\" au profit du Télévie.

Il est 9h00 le groupe s\'élance nous sommes au total une trentaine de cyclos. Après quelques kilomètres, arrive la première côte d\'Hamipré. Les premiers cherchent à donner un tempo accessible à tout le monde et au sommet le groupe est resté relativement compact. A présent, les kilomètres défilent car il n\'y a plus vraiment de difficultés, les discussions vont bon train c\'est le temps des retrouvailles. Nous traversons, Les Fossés, Mellier, Marbehan, Harinsart, Tintigny, Jamoigne. Le vent était assez favorable jusque là et le tempo bien régulier. Il est temps à présent de faire une pause ravito et de reprendre des forces car le vent va être maintenant défavorable et les côtes de Notre Dame, Les Foulouses et Straimont vont se succéder. A l\'avant, on retrouve bien plus de cyclos de notre club, il faut dire que pour une partie du peloton il s\'agit tout simplement de leur première sortie alors que notre côté il y a déjà quelques cyclos qui affichent plus de 2.000kms pas de miracle...Ben et Ernest en profitent pour reprendre leurs bonnes habitudes pour aller bloquer les carrefours. Sympa et toujours agréable d\'avoir ce confort.

Au sommet du carrefour des Foulouses, les premiers ralentissent un peu afin que le groupe se reforme et que celui-ci puisse descendre groupé pour aborder la dernière difficulté de la journée la longue côte de Straimont. Le rythme est bien donné et à part 2 cyclos qui ont souhaités se faire remarquer, tout le groupe est parvenu à rester ensemble. Descente sur Warmifontaine, puis direction Neufchâteau. La nous avons eu l\'occasion d\'aller déguster un apéro réparateur et fort agréable. Merci aux organisateurs du Télévie de nous avoir si bien acceuilli. Bonne ambiance générale et très bonne troisième mi-temps.

A la semaine prochaine. Thibaud


21/02/2011 - Claude PAUL - Entrainement du Samedi 19 février 2011

upload/paulclaude.JPG


Comme chaque semaine, j’anticipe le départ de 13 heures par une boucle jusque Neufchâteau, manière d’accumuler les heures de selle. Sur le chemin du retour, Dany me rejoint à Longlier et ensemble nous regagnons Vaux. Dans la montée de Molinfaing, grand coup de klaxon ; c’est l’ami Jean qui revient de sa tournée de médicaments. A notre arrivée, Thibaud est déjà sur les lieux aussitôt suivi de José et de Jean-Frédéric.
D’après le site et la rubrique « présences », il ne manque que René ! J’apprendrai plus tard qu’il a pris du retard dans ses travaux : première randonnée de l’année loupée par le Président. L’horloge de l’Eglise sonne 13h et nous partons direction Bastogne ; un sixième larron s’invite de justesse, c’est Jean qui a dévoré ses tartines tout en s’habillant. Il complète ainsi le maigre peloton du jour. Direction le poteau de Morhet et Martelange, vent en pleine face. La cadence est soutenue avec une mise au point des relais par notre spécialiste José.
Tout le monde appréhende la montée de Martelange vers la forêt d’Anlier ! En début de saison, c’est toujours une question que l’on se pose : « est-ce bien utile d’emprunter des routes avec un tel pourcentage » ? Plus de peur que de mal, l’ascension se fait sans problème. Jean cédera quelques mètres mais nous aurons l’explication lors de l’arrêt au sommet : « je me suis pesé pendant la semaine, trois fois de suite pour vérification …et bien oui, j’arrive à 80 kg » !!! Mais Jean retrouve vite ses sensations lors de la traversée de cette magnifique forêt. Le terrain lui convient et la tête dans le guidon, il relance sans arrêt le groupe. Léglise, Wittimont et la longue côte vers le Bombois … les ardeurs de Jean se sont estompées. C’est déjà à cet endroit qu’il avait été mis en difficulté la semaine précédente ! Au sommet, direction Longlier et retour par la N85 jusque Vaux. Au zoning de Molinfaing, José et Thibaud bifurquent à gauche. Jean-Frédéric et Dany préfèrent nous accompagner jusque Bercheux. Nous les laisserons filer dans la côte de Molinfaing car l’allure imposée par la « moulinette Dany » est infernale. Mon compteur indique 95 km, pas mal tout en sachant que le lendemain, la première sortie officielle à Prouvy se fera au départ de Vaux.
Bonne semaine, Claude.


13/02/2011 - Thibaud LEONARD - Entrainement du dimanche 13 février

upload/thibaudleonard.JPG


Samedi soir, nous rentrons du ciné. Avant d\'aller coucher, j\'allume en vitesse l\'ordinateur pour voir si il n\'y a rien de neuf sur le site. Je consulte la rubrique présence...17 réponses du jamais vu depuis que je suis au club. Motivant de voir que tout le monde est motivé.

J\'espère avoir une bonne nuit réparatrice car la randonnée de ce samedi m\'a bien fatiguée. 6h30 debout l\'habitude de la semaine prend le dessus. Je reste un peu au lit et me dis bon si tu veux y aller à vélo faudrait pas trop tarder...

8h05, je quitte la maison pas de soleil dommage mais bon il fait sec et il n\'y a pas trop de vent. La première côte pour sortir de Neuvillers me rappelle tout de suite qu\'il ne sera pas possible de faire le fou aujourd\'hui. Libramont, Séviscourt, je roule tranquillement quand soudain une voiture arrive et à ma hauteur klaxonne je jette un ½il c\'est l\'ami José. Je continue arrive la côte de Morhet, j\'essai de m\'économiser un maximum et regarde ma montre 8h50 les autres vont bientôt démarrer je me demande ou nous allons nous rencontrer.

Ce sera au sommet de la côte pour sortir de Morhet. J\'apercois le groupe au fond, ils sont nombreux (René, Claude, Ernest, José, André, Dany, Bernard W, Bernard C, Dimitri, Guy, Stéphane, Jean-Michel, Jérome, Pierre, Jacques, Jief2, notre nouveau de Neufchâteau ). Je suis vite rattrapé par eux, le tempo est donné par René. Le temps de dire un petit bonjour aux copains puis je me cache bien tranquille dans le groupe. Les discussions vont bon train on sent que tout le monde est heureux de se revoir de semaine en semaine. Bernard W me propose d\'aller couper la circulation au carrefour de Bonnerue. \"La mobylette\" se met en route je ne peux que le regarder partir puis essayer de le suivre... de loin.

Maintenant direction Freux, le groupe roule de manière compacte et on voit que le niveau général est en progrès le tempo est idéal. Pas de Lucie à Jenneville, nous resterons donc 18. Après Freux nous avons quelques bosses à franchir puis ce sera la grande descente sur Lavacherie. Le groupe s\'étire un peu mais les consignes sont données pour que le ravito s\'effectue à Lavacherie. Regroupement générale, la moyenne est bonne 24k/h tout en étant resté groupé parfait!

A présent, nous allons avoir une succession de petite routes et villages bien agréables et fort peu connus ( Prelle - Roumont - Aviscourt). D\'ailleurs, une partie de groupe va s\'égarer quelque peu puis la route se terminant par un cul de sac pas d\'autre choix que de faire demi-tour. Nous sommes 6 à s\'être trompés, on voit le groupe au loin presque déjà au sommet de la côte. Nous avons donc l\'occasion de se donner à fond pour essayer de rattraper notre retard. Heureusement, le groupe nous attend au sommet et nous pouvons donc reprendre notre marche en avant. Il nous reste à remonter le Laval, soudain tel \"Zorro\", Jean sort dont on ne sait où et place un démarrage comme si il allait gagner l\'étape de prestige du tour de France...sacré Jean on ne le changera pas. Nous voilà donc 19 nous approchons les 20 le prochain défi? Le groupe commence un peu à s\'étendre les kilomètres, le vent et la fatigue sont bien présents. Toutefois, à chaque fois que c\'est nécessaire les premiers lèvent un peu le pied et le groupe se reforme de manière compacte. Il faut dire que l\'arrivée approche et donc on pense déjà au réconfort...de la troisième mi-temps.

Celle-ci se déroulera également dans la même bonne ambiance, une fameuse tablée la bonne humeur et les pensées déjà tournées vers la semaine suivante et la première rando officielle de la saison avec Prouvy.


08/02/2011 - Bernard CLAUSSE - Entrainement du samedi 05 février 2011.


upload/avatarbernardclausse.JPG


Rendez-vous au parking de la gare à Libramont à 13h00. Nous nous y retrouvons à
11 pour un parcours qui nous mènera, au plus loin, à Bièvre. Certains, venus à
vélo, nous confirment que nous aurons un vent de face assez soutenu pour partir.
Direction Recogne et Libin, du plat avalé à un bon rythme, vent côté gauche, JF
1 tellement en tête qu\'il ne verra pas Ernest, lui aussi venu à vélo, qui a
accroché le train à Recogne et qui nous accompagnera jusqu\'à Libin d\'où il
repartira vers Saint-Hubert). A Libin, nous obliquons à gauche, vers Villance,
Maissin, Our, Graide et Bièvre, vent de face, 3 bonnes petites côtes au menu
qui étirent un peu le groupe.
A Bièvre, changement de direction, vent favorable, l\'allure grimpe un peu.
Graide-Station, Naômé, Opont voient passer notre caravane. La sortie d\'Opont et
le passage par Paliseul nous réservent encore 2 bonnes bosses. Direction
Jéhonville, Ochamps . Nous nous regroupons à la sortie pour rentrer vers
Recogne et Libramont, Vaux, Neufchâteau, Freux,….
70 kms pour la boucle, + ? pour les plus courageux venus à vélo ; pas mal,de
dénivelé, pas de crevaison, tous détenant la forme adéquate pour la saison


01/02/2011 - Guy GUEIBE - Entrainement du dimanche 30/01/2011.


upload/guygueibe1.JPG


Dimanche 30 janvier, monsieur météo nous a annoncé un temps trés froid mais sec (il ne s’est pas trompé) peu importe, un entrainement est programmé pour ce matin et c’est motivé que je me rends au rendez-vous ( lieu et heure habituels).J’y retrouve ;René, Claude, José, Thibaut, Damien, J-F 2, Pierre, Jean-Michel et Stéphane ;10 cyclos courageux et motivés prêts à s’élancer pour une randonnée de +- 55 km concoctée par René ;

Les t° sont largement négatives (-7°), il ne faudrait pas se payer une crevaison !!!! N’est –ce pas GUY !!!! Tous nous sommes accoutrés tels des Touaregs ce qui a pour effet que nous avons au départ du mal à nous reconnaître.
Nous prenons la direction de Remience frigorifiés sur nos vélos et déjà la goutte au nez (mais comme dirait le philosophe, mieux vaux avoir la goutte au nez que la cr…au c.. (pardon là je m’égare) ; très vite la sortie de Vaux nous permet de nous réchauffer.

Direction Morhet, Magerotte, Houmont, Réchrival, Flamisoul, l’allure est soft, le soleil s’est invité pour le bonheur de tous, et si ces effets sont minimes sur le corps il a le mérite de nous réchauffer le moral.

A la sortie de Flamisoul, Jean-Michel quitte le groupe et fait demi tour; travail oblige et il doit encore rentrer à Winville à vélo, nous continuons notre bonhomme de chemin vers Champs, Lonchamps Compogne, Bertogne.

Afin de ne pas nous refroidir encore plus nous évitons de nous arrêter pour casser la croûte, et les arrêts pipi se font à la carte .

Les descentes sont peu appréciées, les routes sont sèches mais la différence de t° se fait sentir dans les vallées voisinant les cours d’eau .Se pointe à l’horizon Givroulle et le début de son interminable montée ainsi que les premiers signes de fatigue de votre dévoué ,mais encouragé et attendu par les copains on plonge vers Sprimont pour attaquer le Laval ( pour René nous sommes « presque « sauvés).Direction Magerotte, Morhet et Remience ,où José avec un petit problème technique est attendu . Pour des raisons de boulot, de foot et autres, certains rentrerons de suite sans passer par l’Oasis, pardon par la’ salle de remise en forme’.

Au final très chouette randonnée de +- 60 km et chapeau pour les gars qui avaient déjà 90 voire 120 km de la veille dans les jambes ; bravo à Stéph qui a affiché une aisance certaine de pédalage après autant de temps d’arrêt et seulement 3 sorties cette année ; enfin bravo à tous pour ces bons moments de camaraderie que l’on retrouve lors de chacune de nos sorties.
Bonne semaine et à très vite sur les routes


upload/profil30012011.bmp


30/01/2011 - Thibaud LEONARD - Entrainement numéro 7


upload/thibaudleonard.JPG


Après le mauvais temps de la semaine dernière, nous pouvions espérer du temps sec mais froid pour ce week-end. Vu qu\'il s\'agissait déjà du dernier we de janvier, je m\'étais dis que j\'allais renouveler l\'expérience de partir de la maison pour rejoindre Vaux-sur-Sûre. Vers 10h15, le téléphone sonne, c\'est José qui m\'appelle pour me prévenir que son ordinateur est en panne et il voulait savoir si je partais de la maison. Je lui explique mon intention de partir par Bonnerue puis Morhet. Vu qu\'il a bien roulé pendant la semaine, il préfère ne pas m\'accompagner pour le voyage aller mais nous convenons que nous rentrerons ensemble. Il me met en garde contre le vent.

11h15, je m\'élance de la maison il était temps de s\'être bien habillé car il fait vraiment froid. Heureusement la première côte arrive rapidement et cela réchauffe. Une fois arrivé à Libramont, j\'ai le vent défavorable. Je repense à ce que José m\'avait dit et j\'essaie de rouler sans trop m\'épuiser car il faut encore faire la randonnée et ensuite revenir.

J\'arrive enfin à Bonnerue 15kms en 40min pas de doute le vent est bien présent. Une fois la côte de Morhet derrière moi, cela va mieux. Un coup d\'½il rapide sur ma montre, ca va je suis dans les temps. Je suis à la sortie de Remience un cyclo du club arrive en sens inverse, c\'est René. Viens avec me dit-il je fais un petit tour par le poteau de Morhet. Après une brève hésitation, je l\'accompagne. Nous croisons Ernest qui complète le duo. Petite discussion et le sommet est en vue. 4kms puis nous sommes à Vaux. Nous arrivons à 12h55.

René m\'annonce tu as 5 minutes pour manger tes tartines. De nombreux autres sont là: José (venu en vélo de Libramont), Claude (qui a fait un tour de chauffe), Bernard, Jean, Dany (qui a fait un tour de chauffe) et un nouveau de Neufchâteau. Renè consulte son GSM car il a loupé un appel. Il sonne c\'est Jief qui lui annonce qu\'il est au Radar de Wuideumont. Dany part à sa rencontre pendant que nous continuons notre discussions. Quelques minutes plus tard Dany revient sans avoir vu Jief. On attend encore un peu puis nous decidons de partir pas trop vite pour qu\'il puisse revenir.

Le début de parcours n\'est pas facile en effet de nombreuses côtes s\'enchainent. Nous restons toutefois bien groupés. Nous arrivons à Bastogne et le groupe devrait s\'agrandir d\'une unité car Guy nous attend en face de la clinique. Surprise, ils sont 3 ( Guy, Jief et Bruno Clausse). Nous formons donc à présent un groupe de 12 ( 10 du club et 2 externes). Pour un samedi et par le temps qu\'il fait c\'est génial. La bonne ambiance ainsi que la mentalité depuis le début de saison paient et c\'est très bien ainsi.

Nous arrivons à présent sur la grand route pour prendre en direction de Bertogne, Compogne. Le vent est mieux mis c\'est une bonne nouvelle. Les côtes commencent malgré tout à étendre un peu plus notre groupe. Il est temps de faire un petit break. Nous redémarrons quelques minutes plus tard. Je commence à discuter de l\'itinéraire de retour avec José Bernard. Nous décidons de quitter le groupe à Magerotte. Il nous reste encore 20 bon kms pour être rentré. J\'ai de plus en plus mal aux jambes, rien à faire le début de saison et les kilomètres pas de miracle. Heureusement, le bon esprit continue et mes 2 compagnons de route restent à mes côtés ce qui moralement aide beaucoup. Une fois revenu sur la grand route de Freux, José passe en tête et commence à donner un rythme que seul lui sais donner. Les choses paraissent alors plus faciles. Je suis intercalé entre José et Bernard tout est parfait et le vent nous pousse. José décompte les kilomètres grace aux \"BK\". Voila la dernière côte de la clinique nous y sommes presque. Grande descente et puis c\'est gagné. Un grand merci les gars et à charge de revanche...

Thibaud


23/01/2011 - René GODFRIND – Entraînement Club du 23/01/2011...

upload/comitegodfrind.JPG


Départ de Vaux-sur-Sûre en vélo ce matin vers 08 :15 pour rejoindre Morhet, lieu de rassemblement de notre entraînement du jour… Il fait froid, vent de nord assez fort, un peu de brouillard mais les routes sont sèches.

Arrivé au Poteau de Morhet, j’aperçois Jacques qui arrive ventre à terre de Sibret et se dirige tout aussi vite vers Vaux-sur-Sûre… quelques grands gestes, notre copain s’arrête et je l’informe du lieu de départ… Il m’apprend qu’il a visité le site hier soir, mais pas la page « PRESENCES » avec l’itinéraire détaillé. Dommage…Je suppose qu’il était déjà sur la page « Vacances en montagne 2011 », mais chaque chose en son temps, Jacques…

A Morhet, le parking devant le café Flamand est déjà bien rempli : Jean-Michel WUIDAR, José CAMBRAI, Jean-Frédéric GERARD, Jean-François GODFRIN, Dany ROSIERE, Ernest PETIT, Jacques CHARNEUX, Damien LEJEUNE, Stéphane GILLARD et André HAINAUX… Nous allons nous mettre en route quand Claude PAUL arrive à son tour, venu lui aussi en vélo pour allonger quelque peu le circuit…

09 :05 – Petit retard pour le départ direction Saint-Hubert… Première côte à l’entrée du Bois, peloton groupé, tout le monde suit très bien, parfait… A l’entrée de Bonneure, Thibaud LEONARD, venu de Libramont en vélo, se pointe dans la côte et se place à l’arrière du peloton… 2 km plus loin, nous embarquons Lucie LEJEUNE qui nous attend à Moircy, pour sa première sortie de l’année avec le club. Nous sommes 14, comme la semaine dernière, le record n’est pas battu mais 2 nouvelles têtes sont de la partie, Jean-Michel étant présent lui aussi pour la première fois, tout comme Lucie donc…

Nous avons prévu une petite escapade vers Bras et Vesqueville, mais pour ne pas prendre de risques en se retrouvant sur des routes peut-être verglacées, nous décidons de modifier l’itinéraire pour ne garder que des grands’routes, plus sèches, via Recogne et Neufchâteau… Nous sommes déjà dans la descente vers Libramont, tout le monde suit le train, nous formons un peloton très compact…

A la sortie de Recogne, Stéphane présente quelques signes de fatigue, normal pour quelqu’un qui n’a plus roulé depuis presque 2 ans, mais en cyclo très volontaire et soucieux de retrouver la forme le plus vite possible, il est présent au départ…Chapeau. Je lui suggère de prendre à gauche direction Longlier à la sortie de Verlaine : cela lui fait 2 km en moins et 10 bonnes minutes d’avance sur le peloton… Petite halte ravito à Neufchâteau, et on repart direction Poteau de Morhet, avec un vent fort pleine face, ce qui complique notre progression… Pas de soucis mécaniques, personne en décrochage, peloton toujours groupé, que demander de plus… Chacun se demande quand on va avoir Stéphane en point de mire… A Bercheux, Lucie, Damien et Thibaud nous quittent pour rejoindre Libramont via Laneuville et Freux… Nous progressons très bien vers le Poteau de Morhet quand Stéphane est enfin aperçu au loin : nous commençons à monter Rosière, il est là-bas, déjà tout en haut, il a vraiment très bien roulé, seul conter le vent…

Regroupement juste au-dessus de la dernière côte, le peloton se laisse descendre jusqu’à Morhet, chacun très satisfait de la sortie de ce matin…Petite remontant chez Robert pour la plupart, très bonne ambiance et très bon esprit pour cette sortie pas évidente, vent et froid nous ayant assez bien contrariés… Finalement, record de participations battu, car Jean LAMOLINE fait tout à coup son entrée dans le café… Il a démarré un peu plus tard et est parti à notre rencontre vers Vesqueville… que nous avons évité… Pas de chance.

Chacun se promet d’être au départ samedi ou dimanche prochain, l’un ou l’autre demandant déjà des renseignements sur les itinéraires prévus…

Bonne semaine à tous et au prochain week-end… René


16/01/2011 - Jean-François GODFRIN - Entraînement du dimanche 16 janvier 2011

upload/comitegodfrin.JPG


Seraient ce les prémisses d’une grande saison ? On fera le bilan lors de l’assemblée générale du mois de novembre, mais force est de constater que, de mémoire de Jaune-Orange, il y a longtemps que l’on avait vu un peloton si important dans nos couleurs !

Oui, ce matin, nous étions, tenez vous bien, quatorze. Oui, vous lisez bien QUATORZE cylcos pour notre entraînement hivernal ! Et quelques bons rouleurs manquaient encore à l’appel ! Bravo à tous, cela fait vraiment plaisir de se retrouver à rouler entourer de copains qui reprennent les couleurs.

Pour l’anecdote, étaient présents : José, René, Thibaut, Damien, Ben qui repart du bon …pied, Dimitri, Jief2, Bernard C., André, Jacques, Dany, Pierre, Ernest et Jief1.

Pour le parcours, aucune surprise : aller-retour Vaux-Allerborn-Vaux comme annoncé. Et c’est avec 6° au thermomètre et un petit vent de S-O nous poussant dans le dos que nous quittons Vaux à 9h00. L’allure est légère et régulière, l’ambiance bon enfant et tout le monde « tourne » dans le peloton afin de tailler la bavette avec l’un ou l’autre ou pour présenter les traditionnels bons vœux aux amis qui font leurs premiers tours de roue en 2011. Nous retrouvons Ernest venu à notre rencontre à la sortie de Bastogne et nous arrivons à Allerborn bien groupé sur le coup de 10h15. C’est l’heure du break et nous cassons la croûte et certains se sirotent un petit café !

Pour le retour, René prévient que ce sera plus difficile : vent de face ou ¾ face pour la grande partie de 30km. Pas de soucis, que du contraire, le rythme est plus soutenu malgré le vent de face ; il faut reconnaître aussi qu’il y eut quelques locomotives qui se renouvelaient régulièrement devant. A l’approche de l’écurie, il fallut même calmer gentiment les ardeurs de certains. Nous bouclerons finalement le retour en 1h12 pour une moyenne générale de 24,50km/h, très honorable pour une reprise.

Bonne semaine à tous et vivement samedi ! Qu’on se le dise !

Jief1


upload/profil16012011.jpg


15/01/2011 - Thibaud LEONARD - Entrainement du samedi 15 janvier 2011

upload/thibaudleonard.JPG


Le record de participation qui s\'élève à 8 allait-il tomber aujourd\'hui. Il s\'en est fallut de peu, d\'une simple...grippe et donc le compteur reste bloqué à 8 (petite pensée à notre ami Claude grippé en te souhaitant un prompt rétablissement). Nous démarrons donc finalement à huit (José, Stéphane, Ernest, Guy, René, Dany, Jief2, et moi) cependant juste avant de partir nous apercevons Jean qui se renseigne sur le parcours et nous dit qu\'il va venir à notre rencontre...donc finalement record battu nous serons 9.

Le parcours emprunte principalement des grands axes nous nous dirigeons en direction de Neufchâteau, premier coup de pédale pour Stéphane depuis le 1 mars 2009 bravo à lui. Guy aussi revient après une longue période d\'absence et on se rend compte rapidement de son bonheur de retrouver les copains sur le vélo.

Première étape donc Neufchâteau je me renseigne près de Stéphane qui est content mais appréhende le retour. Finalement après discussion avec René, celui-ci va opter pour un parcours légérement modifié histoire de le laisser rouler à son rythme et surtout prendre de l\'avance sur nous si bien que nous devrions nous retrouver plus tard...

Nous continuons groupé juste que la côte de Gribaumont où l\'ascension est avalée à vive allure avec comme conséquence quelques écarts au sommet. Aucun souci, nous nous arrêtons pour un petit ravito afin que le regroupement se fasse facilement. Après les quelques minutes d\'arrêts Guy décide de repartir avec un peu d\'avance et oui les kilomètres commencent à compter et il c

Logo Federation
puce Liens Web :
 SITE F.F.B.C.
 SITE F.F.B.C. Lux
 Clubs F.F.B.C.

 Hôtels
 Divers Vélo
 Tourisme
 Divers

 proposer un lien
Tous les liens...

puce Visites On-Line :
visites En ce moment:
0 membre et 3 visiteurs
9 visites aujourd‘hui
Record de visites:
16/03/20: 3112 visites
Record de membres:
30/04/19: 27 membres
Record simultané:
21/03/20: 162 visiteurs
05/04/11: 8 membres

puce Visiteurs :
2851240 visiteurs

puce Newsletter :

3140 abonnés



Inscription
Désinscription


puce Espace Membre
pseudo
password

puce.gifS'enregistrer